Ana səhifə

I b au lieu d'un quotient, penser à mettre devant Factor


Yüklə 17.92 Kb.
tarix13.05.2016
ölçüsü17.92 Kb.

Nouvelle version du vendredi 13 octobre 2000




F1 voir


Sert à voir les résultats de quelques fonctions. Sélectionner un exemple cliquer 2 fois sur ENTER pour voir le résultat.

Si le résultat ne convient pas, par exemple complexe sous la forme a + i b au lieu d'un quotient, penser à mettre devant Factor( touches .



F2 RAZ Remise à zéro.


Comme la fonction NewProb efface toutes les variables lettre de a à z je n'ai remis que

DelVar v1,v2,u1,u2,ve,vs,ue,us tensions indicées

DelVar R01,R02,R03,L01,L02,L03 01 car on ne peut affecter de valeur à r1, c1…

DelVar C01,C02,C03,Z01,Z02,Z03

ClrHome efface l'écran

F3 Z Impédances


Zcondo(C) renvoi 1/iCw ou plutôt –i.(1/Cw)

Zbob(L) renvoi iLw

ZrlcSeri(r,l,c) renvoi l'impédance complexe de RLC série r + i(lw – 1/Cw)

ZrlcPara(r,l,c) la même chose pour RLC // mais sous la forme a + i.b

Pour l'avoir sous la forme d'un quotient il faut ajouter

Factor(ZrlcPara(r,l,c)) mais malgré tout la forme

Obtenue n'est pas la forme habituelle. La TI reduit les quotients

Avec un seul trait de fraction.

ZrlcSdew(w) donne le module de RLC série en fonction de w.

ZrlcPdew(w) la même chose pour //.

paRallal({R1,R2}) donne la résistance équivalente à R1 et R2 en paralèle. Il peut y

en avoir plus de deux. Cela peut être autre chose que des résistances: Factor(paRallel({r,Zbob(L)})) donnera l'impédance de r et l en //

(touches: , r,  , l, )

Là aussi la formule est juste mais pas sous la forme habituelle


F4  Transformation série parallèle

Rs2Rpbob(Rs,Ls,w) lire Rs to Rp bob cad passage de Rs à Rp pour une bobine

On connaît Rs en série avec une inductance Ls on obtient Rp la résistance en parallèle avec Lp du modèle parallèle.
Rs2Rpcon(Rs,Cs,w) on connaît Rs en série avec Cs et on obtient Rp en // avec Cp du modèle //.
Rp2Rsbob(Rp,Lp,w) la même chose à l'envers, on par de la structure // pour aboutir à

Rp2Rscon(Rp,Cp,w) la structure série.


Cs2Cp(Rs,Cs,w) on conait Cs du modèle série et on obtient Cp du modèle //.

Cp2Cs(Rp,Cp,w) passage du modèle // au modèle série.


Ls2Lp(Rs,Ls,w) on connaît Ls on obtient Lp

Lp2Ls(Rp,Lp,w) on connaît Lp on obtient Ls

Si on a la fréquence (ce qui est pratiquement toujours le cas) pour l'application numérique on fait 2..f w ou on utilise la barre sachant que 

Exemple:


Rs2Rpcon(Rs,Cs,w)rs=1000 AND cs=10E-9 AND w=2..1000

Cela permet d'affecter provisoirement une valeur à Rs, Cs et w .


F5 |Z| et module et argument

Module(a + i .b) donne le module de a + ib a et b pouvant être des lettres ou des valeurs.


Exemple:

module(paRallel({R,Zcondo(C)})) donne l'expression littérale du module de R//C


Si on ajoute r=1000 AND c=10E-9 AND w=2..1000 cela donne:

module(paRallel({R,Zcondo(C)}))r=1000 AND c=10E-9 AND w=2..1000

on obtient 998  qui la valeur du module de R en // avec C.
argument(1-i) donne -/4 si on est en mode radian et Exact ou –45° en mode degré. Cette fonction n'est utile qu'en application numérique.
modarg(1-i) donne " " en mode EXACT et e degré. La première valeur est le module, la deuxième est l'argument. Cela ne fonctionne qu'avec des valeurs numériques.

F6 Diviseurs


Diviseurs de tensions et de courrant:

divtens(ve,r1,r2) donne la tension aux bornes de R1 si la tension appliquée à R1 et R2 en série est Ve. On peut remplacer R1 ou R2 par des impédance ça marche aussi. Il faut ajouter factor( devant.

Exemple:

Factor(divtens(ve,zbob(l),r)) donne la tension complexe aux bornes de L avec Ve tension complexe aux bornes de L en série avec R.




divcour(Itotal,r1,r2) donne le courrant traversant R1 si Itotal est le courrant arrivant sur R1 et R2 en //.

DivcourN(I,{r1,r2,r3}) donne les courrants dans r1, dans r2 et dans r3

DivcourN(I,{r1,r2,r3})[2] donne le courrant dans r2 seulement.

Cette formule s'applique quand il y a plus de 2 résistances, pour 2 on utilise la précédente.

Evidemment on peut remplacer une ou plusieurs résistances par une impédance.


superpos(ve,r1,r2,vs) donne la tension entre r1 et r2 avec ve appliquée à gauche et vs à droite.

F6 solveur


Regarder info(): K.

Remarque importante:

Il est impossible d'attribuer une valeur à r1, r2 …, à c1, c2… à z1, z2 … bien qu'on obtienne les expressions littérales.


Donc pour les applications numériques il faut appeler les variable R01, R02 ….

Ou on peut utiliser l'opérateur sachant que comme dans r=1000 AND c=10E-9 AND w=2..1000 et la ça marche.




Pour l'opérateur sachant que voir sur http://www.chez.com:loverde/html_pha/sachq.html les explications détaillées.

Menuz() notice explicative Christian Loverde octobre 2000 page /


Verilənlər bazası müəlliflik hüququ ilə müdafiə olunur ©anasahife.org 2016
rəhbərliyinə müraciət